Ouvrir les données pour la modernisation de l’action publique

L'ouverture des données est une démarche qui vise à définir des modalités de publication et de mise à disposition des données : l’enjeu est de simplifier l’accès aux données et de favoriser leur usage. La démarche d’ouverture offre un accès aux données et un cadre de réutilisation grâce à l’utilisation de licences et de formats qui permettent le traitement, la reproduction, la redistribution et la modification et la redistribution.

Pour les acteurs publics, la démarche d’ouverture, en plus de répondre à des obligations légales, constitue un levier d'action et d'animation des politiques publiques. Trois volets thématiques constituent des motifs pour valoriser et développer l’ouverture des données : l'ambition démocratique, la modernisation de l’action publique et le développement de l'innovation.

Des données pour la modernisation de l’action publique

La mise en œuvre d'une démarche d'ouverture de données est l’occasion pour les administrations de mettre en place de nouvelles méthodes et outils au sein de leurs services. L’expérience montre qu’une telle démarche réussit lorsqu’elle constitue un vecteur de décloisonnement et qu’elle est une source de réflexion sur les données produites et collectées.

Développer la culture des données

Une démarche d'ouverture de données est l'occasion de monter en compétences pour les agents et collaborateurs sur la gestion et la qualification des données : savoir les trouver, les utiliser, les croiser, les représenter.

Mettre en œuvre de nouvelles pratiques

Une démarche d'ouverture de données est l'occasion de mettre en œuvre de nouvelles formes de collaboration en interne comme en externe. L’État et les collectivités organisent des événements qui visent à favoriser la collaboration à partir de l’utilisation des données : hackathons, datacamp, ateliers, etc. Ces évènements sont des moments de créations de services qui mobilisent aussi bien des équipes internes que des acteurs de la société civile. Ce sont des moments de coproduction et d'échanges riches en enseignements et qui vise l’amélioration des services, qu’ils soient publics ou privés. Le simple fait de faire l’inventaire des données avec les partenaires est souvent productif.

Améliorer le système décisionnel

Les données sont la base des informations qui permettent aux décideurs devant faire un choix. Améliorer la qualité des données contribue à fournir des éléments concrets pour prendre des décisions. Le département de Saône-et-Loire relie ses données publiques de manière automatisée à son système décisionnel. Services et élus accèdent à des données à travers de nouvelles interfaces et s’appuient ainsi sur des éléments concrets et régulièrement mis à jour pour agir.

Hackathon du Sommet Mondial du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert - Paris, décembre 2016