Bilan de l'expérimentation

La première phase d’OpenDataLocale (2017-2018) a permis de créer la base des dispositifs de soutien aux collectivités dans leur démarche d’ouverture des données publiques.

Cela s'est traduit par :

  • la production d’un ensemble de documents pédagogiques et méthodologiques publiés dans un espace de ressources dédié,

  • la création d’un programme de formation à destination des agents des collectivités,

  • la mise en œuvre d’un cadre de standardisation des données locales prioritaires appelé Socle Commun des Données Locales (SCDL).

La saison 1 d’OpenDataLocale s’est appuyée sur la collaboration de 9 territoires-pilotes qui ont participé à la co-production des supports et à l’expérimentation des dispositifs d’accompagnement locaux. 32 acteurs publics de rang intercommunal, départemental ou régional ont formalisé une offre spécifique de soutien de proximité et l’ont déployé dans leur périmètre de compétence.

Chacun de ces acteurs a adapté l’offre d’accompagnement en fonction de sa stratégie, de ses moyens et des conditions locales. Ces offres se caractérisent essentiellement par :

  • des dispositifs d’animation, de sensibilisation, de formation et coaching,

  • des solutions techniques mutualisées pour l’hébergement et la production des données.

Le résultat de cette phase d’expérimentation est très positif : en 2017, 90% des nouvelles collectivités (111 sur 124), principalement des communes, ayant publié des jeux de données en open data, l’ont fait dans le cadre d’un accompagnement formalisé d’acteurs locaux de rang supérieur.

Pour autant, l’Observatoire open data des territoires indique que si plus de la moitié des grands acteurs territoriaux (régions, départements, métropoles et grandes agglomérations) sont passés à l’open data, moins de 10% des collectivités dans la tranche 3500-50000 habitants sont engagées dans cette démarche.

La loi République Numérique dispose que les collectivités de plus de 3500 habitants doivent publier leurs données en open data au plus tard le 8 octobre 2018. A cette date, seulement 7% des collectivités concernées respectent cette obligation.

L’enjeu est donc d’accompagner prioritairement les petites et moyennes collectivités dans leur démarche d’ouverture en déployant à grande échelle les dispositifs établis dans la première phase d’OpenDataLocale et en systématisant l’accompagnement de proximité par les collectivités de rang supérieur.